Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

... ET LA RENCONTRE

En ce jour où Pékin célèbre l'ouverture des JO, nous débutons la journée à la chapelle où Gema (de l'équipe d'animation spirituelle) commentant à sa façon l'Evangile de l'annonciation témoigne d'un autre défi : celui qu'elle adressa à 18 ans à Dieu : "Débrouille toi, Seigneur, pour que je sois heureuse..." Ce qui fut fait, bien sûr, et c'est contagieux...

 

La sortie de Beauvais, qui s'avère délicate pour les cyclistes, est encadrée par deux véhicules, mais cela n'évite pas de tourner un peu en rond avant de trouver la bonne direction, grâce à Camille, jeune citoyenne de Beauvais.

Les premiers raidillons sont rapidement avalés, puis le vent se lève et rend la progression plus difficile. Heureusement, le ravitaillement tombe à point dans le village de Monneville qui nous réserve une surprise. Jean-Arnould (alias Junior, et aide-cuistot) ayant sorti son trombone entone l'air du P'tit Quinquin. Aussitôt les curieux, adjoints au Maire en tête, s'approchent, s'informent et proposent les toilettes de la mairie, le café, et posent avec nous sur la photo. Qu'ils soient ici officiellement remerciés de leur hospitalité.

 

Au même moment, les marcheurs rebaptisés "les compagnons du maïs" en  raison des pauses sanitaires (besoins des dames obligent) se restaurent et visitent la maison du parc du Vexin toute proche (et ses toilettes royales).

 

Les routes se poursuivent et l'arrivée à Jambville - commune des Yvelines - se fait en ordre un peu dispersé. Ce charmant village abrite en son château, entouré d'un parc de 14 hectares, le centre national de formation des scouts et guides de France. Le débarquement des bagages et des troupes est assez laborieux, en raison de l'étendue du domaine et du nombre d'étages sans ascenseur du château. Mais il faut se hâter car l'évêque du diocèse de Versailles, Monseigneur Aumônier (çà ne s'invente pas!) a fait spécialement le déplacement et nous avons rendez-vous pour une entrée de Notre-Dame du Saint-Cordon dans l'église paroissiale, ancienne chapelle du château, du XIIe siècle. Comme chaque soir nous célébrons en toute simplicité autour de Notre-Dame, des intentions de prière sont déposées dans les boules de cristal qui formeront un chapelet à notre arrivée à Lourdes, et Monseigneur Aumônier nous partage un commentaire de la Parole.

 

Comme il se doit, en ce lieu de rassemblement scout, nous prolongeons le repas autour d'un feu de camp. La chanson - accompagnée à la guitare - et reprise en coeur par jeunes et moins jeunes prend tout son sens de "ballade des gens heureux" !

 

A en juger par l'intensité des voix, certains seront aphones avant longtemps, à moins d'un nouveau miracle...

Article publié par Christian Fromentin • Publié Samedi 09 août 2008 • 4695 visites

Haut de page